Enseignement de l’expression écrite - Le cas des étudiants de français en première année de l’université de vinh

Tout enfant qui vit dans une société alphabétisée est entouré d’écrit dès sa naissance. L’importance de l’écrit dans l’environnement actuel est un fait incontestable. Il répond soit aux besoins professionnels, soit aux objectifs académiques (l’écrit à l’examen), soit au plaisir d’écrire. Alors, assurer avec succès les premiers apprentissages de l’E.E, c’est une des tâches les plus importantes, mais aussi une des plus difficiles qui incombe à l’école. En réalité, la majorité des apprenants possède la maladresse et la répugnance à rédiger. Bientôt s’entendra le triste refrain: “Je ne sais pas quoi écrire, comment écrire”. Cette impuissance regrettable s’expliquerait par l’abus des sujets imposés, par la méthode de travail encore trop austère, démodée, inefficace. De plus, la langue française n’est pas aisément maîtrisée. Ce sont quelques difficultés parmi d’autres que l’enseignement de l’expression écrite a rencontré dans les cours de langue à l’école, surtout à l’université. 1. Contexte théorique et pratique de la recherche Étant enseignante de français de la Section de Français – Département de langues étrangères – Université de Vinh, j’ai eu l’occasion de travailler avec les étudiants et de faire des observations, des remarques sur l’acquisition de la compétence d’expression écrite de ce public. La plupart des étudiants viennent des classes de l’enseignement général où ils ont suivi le manuel de Tieng Phap 10, 11, 12. D’autres ont commencé à apprendre le français au collège avec le Tieng Phap 6, 7, 8, 9 et quelques-uns viennent des classes bilingues ou à option. Quel que soit leur niveau de français, l’écriture en français semble inspirer, pour tous, l’angoisse. Leur production n’exprime pas vraiment la créativité, ni l’esprit constructif. Ils sont souvent passifs en classe. Ce comportement influence évidemment sur l’acquisition du savoir des apprenants et en l’occurrence, indubitalement leur performance. Nous nous demandons pour quelles raisons les étudiants n’arrivent pas à bien maîtriser la compétence d’expression écrite. Cependant il conviendrait d’avouer que notre méthode présente d’enseignement et d’évaluation de cette compétence n’est pas très adaptée. Il y a des cas où certains enseignants montrent leurs défauts non seulement dans la démarche et la méthode adoptées mais aussi dans le contenu d’enseignement. C’est pourquoi l’enseignement/apprentissage rencontre des difficultés. Ces erreurs sont pour la plupart nous semble-t-il dues au manque d’adaptation des informations sur les méthodes récentes, modernes, au manque des conditions matérielles et encore au manque d’une vraie motivation même de la part des formateurs. Enfin, l’apprentissage de l’écriture scolaire serait facilité par des habitudes d’écritures sociales résultant des activités individuelles. Or notre public n’a pas encore de ces habitudes d’écritures sociales, ils écrivent peu dans leur langue maternelle, et beaucoup moins en langue étrangère. En outre, les situations d’écriture universitaire sont toujours artificielles, sans enjeu réel, sans nécessité et sans destinataire authentique. Partant de ce constat général, nous avons mené des études visant à mieux cerner le problème de recherche: l’enseignement de l’expression écrite, le cas des étudiants de français en première année à l’université de Vinh. 2. Questions et hypothèses de la recherche : A partir de la situation réelle, nous nous posons alors les questions suivantes : 1. Quels sont les problèmes dans les productions écrites des étudiants de français en première année à l’université de Vinh? 2. Est-ce que la présente méthode d’enseignement et d’évaluation de cette compétence estt adaptée ? 3. Quelles sont les propositions qu’il faut mettre en œuvre pour améliorer les productions écrites de ces étudiants ? Suite à ces questions et de nos constats en enseignement/apprentissage du français langue étrangère, trois hypothèses de recherche suivantes sont formulées : Hypothèse 1: Leurs productions écrites présentent des problèmes de connaissances non seulement linguistiques, textuelles mais encore socio-culturelles. Hypothèse 2: La méthode actuelle d’enseignement et d’évaluation de cette compétence n’est pas encore efficace. Hypothèse 3 : Il faut mettre en œuvre des propositions tenant compte des difficultés dans l’enseignement et l’apprentissage pour améliorer les productions écrites de notre public.

TÀI LIỆU LUẬN VĂN CÙNG DANH MỤC

HỖ TRỢ TÌM VÀ TẢI TÀI LIỆU

  • Từ ngày 01/05/2022

    Luanvan365 sẽ có thêm dịch vụ hỗ trợ các bạn tìm kiếm các tài liệu, luận văn ở nhiều website khác nhau
    Bạn có thể liên hệ với Admin để được hỗ trợ nhé
  • THÔNG TIN LIÊN HỆ


    Phone: 0909.773687 (Zalo, Text) Facebook : Facebook chat hỗ trợ

  • XEM THÊM THÔNG TIN

    Xem thêm bài viết
LIÊN HỆ NGAY

TIN KHUYẾN MÃI

  • thư viện luận văn

    Thư viện tài liệu Phong Phú

    Hỗ trợ download nhiều Website

  • thư viện luận văn

    Nạp thẻ & Download nhanh

    Hỗ trợ nạp thẻ qua Momo & Zalo Pay

  • thư viện luận văn

    Nhận nhiều khuyến mãi

    Khi đăng ký & nạp thẻ ngay Hôm Nay

NẠP THẺ NGAY